Interview d'Eric Delaval (John Helena dit La Murène)

 

: Deuxième sculpture pour éo et a priori essai transformé. Comment as-tu abordé ce deuxième projet ?

: Toujours avec beaucoup d’enthousiasme ! Je prends énormément de plaisir sur cette série Franquin !
 

En étudiant le personnage j’avais plutôt les idées claires sur ce que je voulais obtenir en terme de physionomie et de rendu. Et au moment de construire les
volumes, j’ai effectivement beaucoup moins tâtonné que sur Zantafio.

: Encore un méchant ! En quoi était-il différent de Zantafio ?

: John Héléna est une brute épaisse. Il n’a pas le côté théâtral et presque ridicule de Zantafio dictateur.
 

Physiquement il est également très différent avec son physique imposant accentué par cette combinaison plutôt épaisse. La posture choisi est un mix de plusieurs cases. L’idée est de donner l’impression qu’il vient juste de cueillir Spirou à l’entrée du Discret avec son air menaçant, arme au poing.

: Peux-tu nous révéler un petit secret ? Comment as-tu procédé pour parvenir à ce niveau de détail sur les fermetures éclair ?

: J’adore tous les petits détails d’une figurine et je ne voulais pas faire quelque chose d’approximatif pour ces fermetures éclair dans la mesure du possible ! Je me suis d’abord fabriqué une petit outil me permettant de réaliser les dents de la fermeture. Ensuite, j’ai réalisé des bandelettes de dents en green stuff (une pâte epoxy qui permet d’avoir des détails très fins et qui a surtout comme très gros avantage de garder une certaine élasticité une fois polymérisée). J’ai ensuite posé mes bandelettes de dents en ajoutant de la pâte dessus pour les intégrer aux revers de la combinaison. 


D’ailleurs en ce qui concerne les détails, j’ai ajouté un tout petit « extra » qu’on ne voit pas forcément sur les photos, est ce que les collectionneurs « oseront »
le découvrir… ;-)

 

: Ne craignais-tu pas que ces détails s’estompent à la fabrication ?

 

: Un peu, mais pour moi c’était tout à fait jouable surtout avec de la résine PU beaucoup plus liquide et solide et que la polyester. Alex Nicol de Phoenix Effect a fait un travail remarquable et j’avoue avoir été bluffé par le résultat impeccable à la sortie des moules !

: Un Spirou plongeur et un Marco pour compléter la scène, cela te dirait comme projet de sculpture ?

 

: Absolument ! J’aime beaucoup les mises en situation avec plusieurs personnages et des éléments de décors.

Contact

 

Edition Originale

5 rue Joseph Rivière

F-92400 Courbevoie | France​


T: +33 (0)6 33 01 90 86

 

info@éo.com

Suivez-nous !

  • Facebook Social Icon
  • Wix Twitter page

V2.03 © 2019 by éo created with Wix.com