Gaston Lagaffe bronze

 

Samuel Boulesteix voulait se frotter au dessin de Franquin, ... à son trait énergique et nerveux. Le projet de sculpture germa au travers d'un dessin proposé par un collectionneur qui mélait l'univers Gaston et celui des Monstres. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si les ayants-droits étaient enjoués par le projet, un problème de taille persistait pour une mise en 3D : comment sont les parties non dessinées du monstre ? Quelle forme ont ses pieds ? Comment est son bras droit ? Quelle est véritablement sa taille ? Et son dos ?

Samuel s'essaya à dessiné le monstre en entier ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

... mais était-ce bien l'esprit du maître ?

 

Il fallait se rendre à l'évidence. Jamais nous ne trouverions la véritable forme du monstre. Franquin ne l'ayant jamais dessiné en entier, nous serions en permance dans le doute et les collectionneurs critiques face à tel ou tel choix d'interpétation.

Nous devions nous réorienter sur un personnage connu, dessiné au grand complet. C'est alors que nous sommes tombés sur ce dessin qui représentait toute la quintescence de Gaston Lagaffe : toute la mollesse et la fainéantise du personnage agrémentée d'un coup de crayon direct et énergique. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'idée était là ! Samuel Boulesteix pouvait se mettre au travail !

Après une mise en perspective des proportions, le modelage peut commencé .... par les pieds ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Jusqu'à une version finalisée que nous pouvions présenter aux ayants-droits avant Angoulème 2015.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pour laquelle les proportions étaient respectées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les remarques étaient positives et encourageantes : "La tête est très réussie : Gaston dormant debout avec une ombre de sourire, c'est chouette." Mais, d'autres parties nécessitaient des améliorations, des retouches : les poignets un peu courts, les espadrilles un peu grosses, le dos un peu court notamment par rapport au pull et au t-shirt.

Plusieurs auteurs à qui nous avons montré le projet à Angoulème furent enchantés du travail accompli et se montrèrent prêts à travailler avec nous (Mais ceci est une autre histoire que nous ne manquerons pas d'écrire).

L'un d'eux, Shovel, nous éclaira même sur un aspect anatomique que nous avions du mal à transposer en volume : le nez de Gaston donnait trop l'impression d'un patatoïde apposé sur le visage. En fait Franquin "trichait" ! Il dessinait deux petits traits horizontaux au dessus de l'appendice nasal de Gaston pour symboliser les rides verticales qui rattachent le nez aux arcades sourcilières. 

Nous avions le truc ! Samuel s'attaqua donc aux modifications.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour arriver à la version finalisée et approuvée du prototype.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le tout visible à 360°

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il ne reste plus qu'à rentrer en fabrication et s'assurer que Gaston tiendra bien sur ses jambes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Tout cela pour permettre que les jambes s'assemblent parfaitement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La production peut donc se poursuivre....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

... jusqu'au Gaston final 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et jusqu'au certificat ...en métal dont la production avance à grand pas... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(FIN)

 

Contact

 

Edition Originale

5 rue Joseph Rivière

F-92400 Courbevoie | France​


T: +33 (0)6 33 01 90 86

 

info@éo.com

Suivez-nous !

  • Facebook Social Icon
  • Wix Twitter page

V2.03 © 2019 by éo created with Wix.com